top of page

Transcription du podcast 

LA FOLLE THÉORIE

 

Épisode 2

Vivre dans trois réalités

à la fois

0. Extrait de mise en bouche

Supposons que vous regardez une petite voiture verte. Vous recevez un ensemble d'informations visuelles, et vous les interprétez, c'est-à-dire que vous en distinguez différents aspects tels que voiture, verte, petite. En vous basant sur les mêmes informations, vous identifiez donc différents types de phénomènes : Il y a l'objet voiture, la couleur verte et la taille petite. Et bien ces processus d'interprétation là c'est ce qu'on appelle des discernements, et le résultat de ces discernements là, c'est-à-dire le produit qui en sort, et bien c’est ce qu’on appelle des phénomènes. 

 

Quand vous dites "c'est petit" vous focalisez sur un aspect à une dimension. Quand vous dites "c'est vert", vous focalisez sur un aspect à deux dimensions. Et quand vous dites "c'est une voiture", vous focalisez sur un aspect à trois dimensions.

Vous comprenez bien que ces différents aspects sont des facettes d'un même ensemble. Pourtant si on demande à différentes personnes de décrire la même chose, et bien ces personnes là ne focaliseront pas forcément sur les mêmes aspects que vous. Certaines personnes diront d'abord que c'est une voiture verte, alors que d'autres diront plutôt que c'est une petite voiture. Et si par exemple, vous étiez un extra-terrestre et que vous n'aviez jamais vu de voiture de votre vie, et bien vous pourriez dire que c'est petit et vert, sans discerner l'aspect voiture.

 

1 - Épisode de physique basique


00:00

01:20

04:45
08:54

11:58

13:56

16:17

19:37

21:18

23:51

1. Épisode de physique basique

Bonjour tout le monde ! C’est Alexandra Folie qui parle ! Bienvenue dans l'épisode 2 de La Folle Théorie qui s’intitule “Vivre dans trois réalités à la fois !” C'est un podcast enregistré au centre-ville de Montréal au Canada. Pour vous tenir au courant de ce qui se passe, assurez-vous de me suivre sur Instagram, et sur Twitter @LaFolleThéorie. J'espère que vous apprécierez cet épisode, alors commençons sans plus tarder!

 

Dans cet épisode, je vais vous faire un petit résumé de la réalité dans laquelle on vit, en utilisant une perspective de physique fondamentale. Je vais vous présenter quelques notions basiques de physique que vous retrouverez tout au long du podcast de La Folle Théorie, et vous vous rendrez compte aussi qu'on retrouve ces notions là dans notre vie de tous les jours donc ça va vous donner une autre perspective sur la réalité que vous percevez au quotidien et c’est aussi ce vocabulaire là qui va nous permettre de comprendre comment de mêmes informations mènent à des discernements différents.

 

Cet épisode là va possiblement vous sembler élémentaire un tout petit peu, mais il est essentiel parce que c’est important qu’on s’entende sur des bases que vous connaissez probablement un peu déjà, hein, on va parler des trois premières dimensions d'espace, donc ça peut sonner quelques cloches chez vous. Donc avec cet épisode là on va on venir fermer la boucle sur ce qu’on connaît des trois dimensions d’espace et aussi de ce qu’on connaît de l’espace-temps, finalement on va prendre ce bagage là d’information connue et moins connue par certains pour ensuite l’appliquer avec plus de justesse dans les épisodes suivants.

 

Donc tout d’abord, on va éclaircir ce que c’est que l'espace-temps. C'est essentiel, parce que l’espace-temps c'est à la fois la structure de la réalité physique, mais aussi de la réalité psychique de nos perceptions. Je vais vous parler aussi des sortes de phénomènes qu'on perçoit dans le domaine physique en fonction du nombre de dimensions. Donc on va voir le genre de choses qu'on observe dans une, deux et trois dimensions, et même on peut aller jusqu'à six dimensions ! 

 

Ces différents ensembles dimensionnels là forment notre vocabulaire perceptif et on les retrouve notamment dans le langage sous la forme de mots. En physique c'est comme les briques de la réalité et dans l'esprit, c'est comme les pixels de nos perceptions. 

 

Les nombres de dimensions, ce sont les éléments qu'on utilise pour interpréter notre environnement et pour concevoir toutes sortes de systèmes. Ces ensembles là à tel ou tel nombre de dimensions sont en fait les bases qui font fonctionner nos croyances idéologiques et spirituelles, ce sont les différentes logiques de discernement, qui forment nos différentes façons de penser. Donc, c’est pour ça que ça va être super super intéressant de plonger dans ces dimensions d’espace et de temps, parce que vous allez vraiment comprendre un paquet de choses suite à ça.

 

Donc, ensemble on va visiter les coulisses de ce qui nous paraît naturel sur la scène, c’est-à-dire dans ce qu'on perçoit du monde et on va aussi voir l'envers du décor. Vous allez pouvoir saisir pourquoi il y a autant d'incompréhensions et de conflits entre nous. Donc vous allez voir les filtres et pas seulement ce qui en sort. Vous allez savoir pourquoi en considérant exactement les mêmes informations, deux personnes peuvent avoir des interprétations différentes l'une de l'autre, et pourquoi aucune n'est plus intelligente ou plus stupide que l'autre.

 

2 - Espace-temps

2. Espace-temps

Alors, c'est quoi l’espace-temps ? Évidemment, c'est de l'espace + du temps tu sais, mais pourquoi on les réunit en une seule entité ?

 

Eh bien, la physique moderne suggère fortement que l'espace et le temps sont enchevêtrés. L'un n'existerait pas sans l'autre, ils sont probablement d’ailleurs une seule et même chose. Par exemple, depuis Einstein, on sait que quand quelqu’un se déplace, et bien le temps s’écoule moins vite pour celui qui voyage que pour celui qui reste immobile. Il y a donc là une relation importante entre l’espace et le temps. Alors il semble plus juste de parler d'espace-temps avec des aspects plutôt spatiaux ou plutôt temporels en fonction des phénomènes considérés.

 

Donc quand j'emploie le mot espace, comprenez "aspects spatiaux de l'espace-temps" et quand j'emploie le mot temps, comprenez "aspects temporels de l'espace-temps".

 

Maintenant, accrochez-vous parce que là on va bousculer des idées sur l'univers qui sont profondément ancrées dans nos esprits. Il y a des physiciens qui pensent que l’espace-temps n'existe pas avant les phénomènes qui se déploient dedans. Oui vous m'avez bien entendu : Il y a des physiciens qui pensent que l’espace-temps n'existe pas avant les phénomènes qui se déploient dedans. Ces physiciens là pensent que c'est plutôt les phénomènes qui, en se produisant, génèrent l'espace-temps dans lequel ils se déploient et qu'en fait ce sont les phénomènes qui vont conditionner les propriétés même de l'espace-temps. OK ? Donc l’espace-temps ça ne serait pas quelque chose qui préexiste aux phénomènes, ça serait les phénomènes qui donnent des propriétés à ce qu’on appelle l’espace-temps.

 

Pour vous donner un exemple de ça, et bien il est démontré que la masse des corps influence la forme de l'espace-temps. C’est d’ailleurs, une propriété qui est particulièrement sensible à l'échelle astronomique. On a l'impression que les planètes "tournent" en orbite autour du soleil, mais en fait elles se déplacent tout droit dans un espace qui lui est courbé par la masse du soleil. Et c’est pareil pour un avion qui peut faire le tour de la Terre en allant simplement tout droit. Dans les deux cas, la courbure de l'espace elle est liée à la gravité (c’est d’ailleurs Einstein qui a expliqué cette propriété là dans la théorie de la relativité générale). Alors on voit bien que la forme de l'espace dépend des phénomènes qui s'y déploient dedans.

 

Finalement, l'espace-temps c'est juste la façon dont se déploie ce qu’on appelle le réel. 

 

Dans la folle théorie, on va dire que l’espace-temps, c’est une  trame logique qui est constituée par les relations selon lesquelles toute chose se déploie, opère et se manifeste. Ces relations là se répètent et engendrent des motifs qu'on interprète comme des structures et des lois de l'univers. 

 

Cette conception là de l'univers elle est tellement contre-intuitive pour nos esprits humains parce qu'on a l'impression que l'espace et le temps c’est une réalité pré-existante dans laquelle on évolue. Et d'ailleurs, dans notre vie quotidienne, et bien ça paraît faire sens. Mais en fin de compte, l'espace-temps ce n'est peut-être pas même "réel". L’espace-temps ce serait plutôt un ensemble de propriétés sans nature propre. Mais ces propriétés là de l'espace-temps, elles existent bel et bien et à travers la façon dont les phénomènes se déploient. Donc on va porter une attention particulière aux phénomènes, pour décrire les systèmes que l’on perçoit et qui nous apparaissent comme réels.

 

C'est les propriétés des phénomènes qui se produisent, qui vont nous permettre finalement, de définir l'espace et le temps et plus exactement je dirais que ce sont les propriétés des aspects spatiaux et des aspects temporels de l'espace-temps. 

 

On a… Tu sais on est nous-mêmes des phénomènes d'espace-temps, on est nous-même des ensembles de propriétés qui nous donnent notre subjectivité ! Alors c'est pertinent d'en savoir davantage aussi à ce sujet à cause de ça, c'est pertinent de savoir de quoi on est fait, au niveau le plus primordial. C'est une voie pour comprendre ce qui nous différencie et ce qui nous rassemble.

 

3- Aspects spatiaux, temporels

3. Aspects spatiaux, temporels

Alors ! Commençons donc par découvrir ces fameux aspects spatiaux là. C'est quoi l'espace ? Et bien

 

l’espace

c’est la trame manifeste

de l'espace-temps.

 

Quand je dis manifeste, je veux dire les aspects apparents qu'on peut observer directement ; et aussi les aspects subtils, ceux qu'on peut percevoir mais indirectement. En d'autres mots l'espace C'est l'étendue au sein de laquelle toute forme, tout corps et toute substance se déploient et se situent. 

 

Maintenant. Les aspects temporels. Alors le temps c’est l'aspect dynamique, c'est tout ce qui concerne l'activité des choses, l'interconnexion et le fonctionnement entre les choses. C’est l'étendue au sein de laquelle toute force, toute énergie et toute influence se déploient et bougent. 

 

À la différence de l’espace qui est la trame manifeste,

 

le temps

c’est la trame opératoire

de l'espace-temps.

 

Et quand je dis opératoire ça peut être aussi immatériel là qu'une opération de calcul, ou aussi matériel qu'une opération de chirurgie pour donner un exemple, mais considérée en tant que processus. C'est en d’autres mots une combinaison de facteurs qui produit un résultat.

 

Donc, l’univers, considéré dans les aspects les plus temporels possibles serait en quelque sorte de l’information. C'est du code pur, totalement abstrait, syntaxique, algébrique et sans forme. Le temps finalement, et bien c’est ce qui relie toutes les choses ! Pensez au Big Bang, et bien avant le Big Bang, tout était entrelacé, enchevêtré, et tout était superposé, mais tout demeure lié et en contact et ce, même après la grosse explosion.

 

Pour ceux qui connaissent un peu de physique quantique, le phénomène d'intrication illustre bien que tout est resté lié dans l'univers. L’espace tel que je viens de le décrire, c'est juste la fonction qui nous donne l’impression qu’il y a des objets séparés. Alors que si vous considérez le continuum temporel tout entier, tout est encore connecté.

 

L'univers, considéré dans les aspects les plus spatiaux possibles, autrement dit un espace sans aucun temps, et bien ça serait statique au sens où rien ne serait dynamique dedans. Il y aurait des objets à certains endroits, mais tout serait figé. Sans le temps, il n'y aurait pas d'opération, pas de mouvement, pas d'influence et donc pas de perception non plus. Ce serait un présent perpétuel sans compréhension possible parce que tout discernement, toute interprétation implique une opération qui se déploie dans le temps. Tout serait là mais rien ne serait discernable pour cette raison là. 

 

Rendus là, j’espère vous réalisez à quel point en tant qu'individu vous êtes représentatif de l'espace-temps. Vous avez un corps dans l'espace et qui change dans le temps. Vous recevez de l'information sur l'espace autour de vous et vous l'interprétez avec des opérations mentales dans le temps. 

4 - Dimensions

4. Dimensions

Donc là on vient de voir les différences entre les aspects spatiaux et les aspects temporels de l'espace-temps. Mais il existe aussi des propriétés communes à l'espace et au temps, et ce sont les dimensions. Vous savez, les dimensions, comme quand on parle de trois dimensions, et bien on parle du type d'espace dans lequel des objets matériels peuvent se manifester.

 

Au fait c'est quoi une dimension ? Et bien, chaque dimension c’est une portée d'espace-temps, plus ou moins spatiale ou plus ou moins temporelle, c’est un axe qui permet de faire apparaître des choses. Par exemple, si je prends une surface, on est dans deux dimensions, il y a deux axes d'espace, qui sont une longueur et une hauteur. Et si je rajoute  à ça une profondeur alors là on a une troisième dimension d'espace, et donc on est dans un espace en volume.

 

Si on ajoute encore une dimension après la troisième, et bien là on est à la quatrième dimension, et ça ne peut plus être juste des aspects spatiaux, et c'est là que les aspects temporels prennent le dessus, OK ? Quatrième dimension, on rentre ça dans notre tête : les aspects temporels embarquent. Là on rentre dans la première dimension temporelle qui est la 4D. Ce quatrième axe qui s'ajoute aux trois dimensions premières, c'est du temps qui se déroule du passé vers le futur, donc c'est un temps linéaire selon lequel les objets vont bouger. C’est le temps linéaire tel qu’on le connait. C'est une dimension de temps.

Tout ça vous est familier. Et si ça vous est familier et bien c'est parce qu'on a l'habitude de concevoir "LA" réalité physique comme un ensemble à trois dimensions d'espace et à une dimension de temps. C'est un monde dans lequel il y a des êtres, des objets en 3D qui bougent et qui se déplacent du passé vers le futur selon une dimension de temps, on peut dire que la quatrième dimension finalement, c’est le temps de notre vie quotidienne. 

 

5 - Phénomènes physiques 1D

5. Phénomènes physiques 1D

Maintenant, si on sait qu’il existe un espace à trois dimensions dans lequel on retrouve des corps et des objets matériels… alors c'est qu'il doit aussi y avoir aussi des ensembles à deux et à une dimension d'espace.  Quels sont les phénomènes physiques qu'on peut identifier dans ces ensembles ? Commençons tout simplement par une dimension. 

 

Qu'est ce que c'est un univers à une dimension ? Une dimension, imaginez que c'est une ligne droite qui n'a qu'une longueur ; elle n'a pas de largeur, ni d'épaisseur ni de profondeur. Vous comprenez que si une ligne n'a pas de largeur, on ne peut pas la voir. C'est comme la longueur d'un objet sans l'objet, donc c'est juste une information. Par exemple, la hauteur d'une maison n'est pas la maison. La hauteur de la maison c'est sa grandeur mesurée sur un seul axe, une seule dimension. Alors que la maison, elle, c’est un objet 3D, elle a une hauteur, et aussi une longueur et une largeur. La maison est concrète mais sa hauteur est abstraite, c'est une mesure qui peut exister hors de l'existence de la maison. Donc une dimension c'est un ensemble qui n'a pas d'apparence, c'est un univers abstrait. Dans un ensemble à une dimension, les phénomènes physiques qu'on peut identifier, c'est des segments d'espace ou de temps, ou alors les deux. Si c'est de l'espace on parle d'une distance, par exemple une route d'un kilomètre ; ou si c'est du temps on parle d'une durée, par exemple un événement d'une heure ; si c'est de l'espace-temps on parle d'une vitesse. Par exemple la vitesse de la lumière c'est la mesure du déplacement du photon, à la fois l'espace et le temps dans lequel le photon se déploie. Alors vous voyez, dans un univers physique à une dimension, on peut mesurer des phénomènes de grandeurs : Ce sont des distances, des durées, des vitesses. Une dimension c’est pas les choses concrètes, c’est juste leur mesure. Tout ça c'est bien physique, mais c'est abstrait.

 

6 - Phénomènes physiques 2D

6. Phénomènes physiques 2D

Je pense que la deuxième dimension ça va plus vous parler parce que c'est un petit peu moins abstrait. Est-ce que vous avez une idée de c’est quoi un univers à deux dimensions d'espace ? C’est un ensemble dans lequel il y a deux portées d'espace, donc quand je dis deux portées ça peut être des axes là, c'est la même affaire, donc c'est deux axes : Il y a une longueur et une largeur, mais pas d'épaisseur ni de profondeur. Donc deux dimensions d'espace c'est une surface-plane, c'est une superficie qui est plate, sans épaisseur. Par exemple une image projetée sur un écran c’est en deux dimensions. L'image elle est à la surface de l'écran. Et quand on dit que quelque chose est en surface ou que c'est superficiel, ça signifie que ça concerne les apparences. Alors c'est dans l’univers à deux dimensions que les apparences apparaissent ! 

 

Contrairement à une seule dimension, un ensemble à deux dimensions c'est donc un univers qui peut être apparent même s'il n'est pas encore concret. Parce que pour que ce soit concret, et bien il faudrait une troisième dimension, donc une épaisseur. Les phénomènes physiques qu'on peut identifier dans un ensemble à deux dimensions d'espace-temps, ce sont des ondes et des vibrations. Notez que même si les vibrations se propagent généralement dans trois dimensions d'espace, et bien leur caractéristiques apparaissent à partir de deux dimensions d'espace-temps. 

 

Par exemple, le rapport entre la propagation d'une onde dans une direction et son oscillation dans une autre direction, ça forme une fréquence. Les fréquences et les pressions sont justement des phénomènes à deux dimensions. C'est pareil pour les quarks, les photons et les électrons en physique. C’est des phénomènes à trois dimensions, mais certaines de leur caractéristiques sont à deux dimensions. Par exemple une couleur et bien c’est défini par la fréquence de la vibration d'un photon. 

 

Donc, les phénomènes vibratoires à deux dimensions permettent au monde physique d'apparaître dans la perception, pour deux raisons : Premièrement il faut un minimum de deux dimensions pour que les couleurs se manifestent dans le monde physique ; Et deuxièmement, les stimuli de nos cinq sens sont traduits en fréquences électriques qui sont eux aussi en deux dimensions, et ce sont ces signaux là électriques qui nous permettent en fait de faire l'expérience des sensations. L'univers physique à deux dimensions est donc apparent mais il est aussi sensible, il est en fait en quelque sorte l'intermédiaire entre l'univers abstrait et l'univers concret. 

 

Là je pense que je viens de dire plusieurs mots qui peuvent vous mettre la puce à l'oreille. Quand on dit que quelque chose est superficiel ou quand on parle de ressenti… Vous commencez sans doute à comprendre comment fonctionne l'analyse sémantique de la Folle Théorie. On va tricoter comme ça sur la base des dimensions d'espace-temps et ça va nous mener aux correspondances les plus simples jusqu’à nos perceptions les plus complexes. Et c'est pour ça qu'on va arriver à comprendre nos systèmes de pensée, on va pouvoir s’observer nous-mêmes là bien comme il faut. Vous aller voir qu'en avançant dans la Folle Théorie, quand vous allez prendre conscience des corrélations entre les différents domaines de la perception vous allez avoir naturellement du recul sur vos propres perceptions.

 

7 - Phénomènes physiques 3D

7. Phénomènes physiques 3D

Vous voyez, les ensembles à une ou à deux dimensions sont des caractéristiques des ensembles à trois dimensions. Par exemple la hauteur d'une maison c’est une propriété de la maison à une seule dimension d'espace, et sa couleur et bien c’est une propriété à deux dimensions d'espace.

 

Maintenant, qu'est ce que c'est qu'un univers à trois dimensions d'espace ? Ça j'imagine que vous vous dites "et bien Alexandra, on sait c'est quoi un univers à trois dimensions d'espace." Oui, je sais. Mais je vais juste clarifier tout tout ça, pour être certaine qu'on n'en manque pas une. C'est un ensemble avec une longueur, une largeur et une épaisseur, ou une profondeur. Trois dimensions d'espace, c'est ce qu'on appelle un volume. On est déjà familiers avec la notion de 3D, parce que l'univers à trois dimensions correspond à l'espace physique dans lequel nos corps se situent.

 

Les phénomènes physiques qu'on peut identifier dans un ensemble à trois dimensions d'espace, ce sont précisément les corps au sens large, c'est-à-dire des entités matérielles, des objets pourvus de textures, de substances et de masses. Il faut trois dimensions d'espace pour que la matière puisse se manifester. L'univers physique à trois dimensions d'espace c'est le monde concret de la matière.

 

Notez que dans la perception, incluant… et bien les rêves, le monde en 3D est une représentation imaginaire. La perception de l'espace en trois dimensions n'y est pas concrète, mais elle est aussi peuplée d'objets, de corps et de substances. On y retrouve le même type de phénomènes que dans le monde physique.

 

8 - Concret, apparent, abstrait

8. Concret, apparent, abstrait

En décrivant les ensembles à une, deux ou trois dimensions d'espace et les phénomènes physiques qui correspondent à ces dimensions là, on vient de voir trois ordres d'aspects de la réalité physique : les aspects concrets à trois dimensions d'espace, les aspects apparents à deux dimensions d'espace et les aspects abstraits à une dimension d'espace.

 

Espace concret 3D

Espace apparent 2D

Espace abstrait 1D

 

Et un peu comme des poupées russes, les dimensions s'emboitent pour former de nouveaux ensembles à différentes échelles. Donc, une dimension par une dimension, ça donne deux dimensions. C'est-à-dire qu'on multiplie une dimension par une autre, comme deux mètres de longueur multiplié par deux mètres de largeur, ça donne quatre mètres carrés. 

 

Les trois types d'ensembles d'espace que je viens de décrire, 1D, 2D et 3D et bien ce sont en quelque sorte des échelles de la réalité. On a la réalité abstraite, la réalité apparente et la réalité concrète. Et on évolue à ces trois échelles en même temps et on peut focaliser plutôt sur un ensemble d'aspects ou sur un autre.

 

Par exemple, supposons que vous regardez une petite voiture verte. Vous recevez un ensemble d'informations visuelles, et vous les interprétez, c'est-à-dire que vous en distinguez différents aspects tels que voiture, verte petite. En vous basant sur les mêmes informations, vous identifiez donc différents types de phénomènes : Il y a l'objet voiture, la couleur verte et la taille petite. Et bien ces processus d'interprétation là c'est ce qu'on appelle des discernements, et le résultat de ces discernements là, c’est-à-dire le produit qui en sort, et bien c’est ce qu’on appelle des phénomènes.

 

 

Quand vous dites "c'est petit" vous focalisez sur un aspect à une dimension. Quand vous dites "c'est vert", vous focalisez sur un aspect à deux dimensions. Et quand vous dites "c'est une voiture", vous focalisez sur un aspect à trois dimensions. 

 

Vous comprenez bien que ces différents aspects sont des facettes d'un même ensemble. Pourtant si on demande à différentes personnes de décrire la même chose, et bien ces personnes là ne focaliseront pas forcément sur les mêmes aspects que vous. Certaines personnes diront d'abord que c'est une voiture verte, alors que d'autres diront plutôt que c'est une petite voiture. Et si par exemple, vous étiez un extra-terrestre et que vous n'aviez jamais vu de voiture de votre vie, et bien vous pourriez dire que c'est petit et vert, sans discerner l'aspect voiture.

 

9 - Plus le temps

9. Plus le temps

Vous voyez que dans notre univers à trois dimensions d'espace, on peut aussi percevoir des phénomènes à une ou deux dimensions et avec ça et bien on a tous les outils pour décrire toutes les choses qui se manifestent spatialement…. Cependant, il nous manque quelque chose pour décrire notre monde et cette chose, c'est quoi ? Et oui c'est le temps ! Et ce sera d'ailleurs dans le prochain épisode ! Vous allez voir que comme l'espace, et bien le temps aussi peut avoir plusieurs dimensions et non pas qu’une seule ! En réalité, le temps c’est pas juste une ligne qui va du passé vers le futur hein… Vous trouverez probablement ça complètement fou… Je suis d’accord, mais pourtant, sans le savoir, vous parlez tous les jours de phénomènes qui ont plusieurs dimensions de temps. Et c’est ça que va révéler l'étude de l'espace-temps via le langage. On est nous-même des êtres à plusieurs dimensions de temps et beaucoup plus complexes qu’on le pense ! 

 

Avec nos trois types de réalités et nos trois dimensions d’espace, on va aller maintenant chercher celles du temps et une fois que seront réunies nos six dimensions d’espace-temps complémentaires, vous allez voir que là on va commencer à avoir vraiment beaucoup beaucoup de plaisir ! On va avoir tout ce qu’il faut !

Merci beaucoup d’avoir écouté ces toutes premières bases de La Folle Théorie.  Rendez-vous dans l'épisode trois !

 

bottom of page